Automatismes subis

Constamment, nous gardons en mémoire les situations vécues, les émotions ressenties et les comportements adaptés pour y faire face. Lors d'une tension accrue, d'un événement douloureux ou d'une blessure, une convergence neurologique se fige en associant la situation, l'émotion et le comportement.

Par la suite, sous tension, nous réagissons comme par le passé face à une situation similaire. Ce comportement gravé dans nos connexions cérébrales nous permet de réagir au plus vite et d'éviter le souvenir de la douleur vécue.

Cet automatisme comporte aussi des limites: il ne nous offre pas le choix élargi des options nouvelles qui se présentent à nous.

Voici quelques indicateurs d'auto-limitation: