Darwin réhabilité

Le principe de la sélection naturelle a provoqué une division de croyance nette entre les partisans d'une création humaine spirituelle et celle de l'évolution organique. Trop longtemps mal interprété, il convient de réhabiliter le génie de Charles Darwin.

Le principe de la sélection naturelle comprend 4 propositions:

1. Au sein d'une espèce, il y a plus d'individus qui naissent que d'individus qui peuvent survivre face aux contraintes environnementales (ressources alimentaires).

2. Dans ces conditions, il existe une lutte pour la survie.

3. La reproduction sexuelle d'une espèce permet des variations dans l'espèce. Deux individus ne sont pas identiques. Ceux qui ont des caractères avantageux ont plus de chance de survie et donc plus de chance de se reproduire.

4. Les individus donnent naissance à des progénitures qui ont tendance à ressembler à leurs parents (principe d'hérédité).

Ces 4 lois procurent une vision simple et évidente du processus d'évolution humaine. La sélection naturelle a favorisé chez les humains l'usage de connexions nerveuses décentralisées, dont le cerveau mais pas uniquement celui-ci. L'ensemble de ces connexions permettent de créer des associations de pensées, de sentiments, d'informations, de sens.. …Grâce à l'infinité de possibilité de ces associations, nous sommes tous uniques. Certaines informations proviennent de l'organisme même (processus biologiques, chimiques, ADN, mémoire). D'autres sont recherchées à l'extérieur de l'organisme (lectures, cours, société, conseils ou au-delà des cadres par le biais des intentions ou prières). Il n'existe aucune incohérence entre la vision organique et la vision spirituelle de l'origine et l'évolution de l'être humain.

N. Hennart