Patrimoine familial

La confiance est l’une des ressources énergétiques génétiques les plus puissantes, qui vont permettre à l’enfant de guérir ses blessures ainsi que celles issues du patrimoine familial.

Par quels canaux de transmission les familles influencent-elles le développement personnel des enfants?

1. Le savoir-faire relationnel, qui varie du style le plus aliénant au style bienveillant en pleine conscience.
2. Les étiquettes et les rôles dont chacun est investi par le système familial.
3. Le patrimoine de savoir-faire conservé sous forme de mémoire organique.
4. L'ensemble des perceptions que les parents ont sur le monde extérieur.
5. La confiance que le parent porte en lui-même et en ses enfants.
6. L'intention des parents, qui inspirent un ensemble d'attitudes, de paroles et de choix du parent à l'attention de l'enfant.

De quelle forme se transmet le patrimoine de savoir-faire familial, enregistré dans la mémoire organique?

1. Par la reproduction du comportement parental, selon l'enchainement de cause à effets logique repris ci-dessous:


Toutes les blessures sans exceptions génèrent des émotions. Toutes les émotions ressenties, même lorsque celles-ci sont refoulées, influencent les comportements.
Exemple: Imaginons qu’un parent se soit senti profondément incompris à un moment de sa vie, au point qu’il choisisse désormais de réprimer l’expression de ses sentiments. La résignation du parent est ainsi transmise à l’enfant à travers des attitudes comportementales (manque de liberté d’expression, pauvreté du dialogue familial, enthousiasme modéré ou restreint pour les relations) et physiques (épaules baissées vers l'avant en attitude pseudo-protectrice.., regard baissé..)

2. Par la réaction spontanée de l'enfant qui s'attribue la faille relationnelle parentale:


Exemple: Imaginons qu'un parent soit peu propice à engager la discussion avec son enfant. L'enfant se sent responsable, parfois même coupable. Il peut se sentir ignoré, rejeté, inapprécié, inconsidéré, non légitime, inadéquat… ce qui va à son tour exercer des conséquences néfastes sur la manière dont l’enfant va se projeter dans la vie.

A quel point les perceptions se transmettent-elles aux enfants?

Le lien de cause à effet entre les perceptions et les comportements est subtil à détecter. Pourtant, son influence est indéniable.

Les blessures des parents influencent la perception qu'ils ont de leur environnement. Ces perceptions suivant qu'elles soient simples et compréhensives ou blessées, transmettent de la clarté ou de la confusion à l'enfant, à nouveau à travers l'ensemble des attitudes prises par le parent, ainsi que par les mots qui expriment sa perception.

Exemple: Imaginons qu'un parent ait une perception confuse des relations familiales ou amicales, suite à une blessure sentimentale ou du fait que l'un de ses besoins essentiels humains (CNV) n'a pas été entendu. Ce parent a une panoplie d'attitudes à sa disposition pour exprimer sa douleur, telles que la prudence excessive, le ressentiment, le cynisme ou la vindicative, ou simplement un jugement qui marque une distance prononcée entre son entourage et ses sentiments. Son comportement de l'ordre du manque de compréhension, d'intérêt ou défaut d'implication va être recopié par l'enfant jusqu'à ce que ce dernier soit apte à se constituer de nouveaux repères tant au niveau de son comportement que de sa connaissance ou conscience du monde.

Par un processus similaire, la perception que le parent a des rouages de la société civile, du fonctionnement économique, des affaires ou de toute autre discipline va influencer l'ensemble comportemental de l'enfant.

En résumé, quel est l'impact des perceptions parentales confuses ? 

1. La reproduction par l'enfant des comportements parentaux inadaptés.
2. La nécessité pour l'enfant de se reconstituer des repères plus encourageants, et ce à partir d'une lecture du monde parentale déviante ou fuyante.
3. La nécessité pour l'enfant de trouver une cohérence au niveau de l'interprétation du comportement parental inadapté, dont l'enfant se sent inévitablement coupable au niveau relationnel.

Ainsi, des blessures sentimentales peuvent avoir des répercussions de génération en génération avant d'être guéries. On parle de guérison lorsqu'elles n'exercent plus aucune influence sur les choix et les comportements des descendants.

Nul parent ne possède des perceptions précises et distinctes de toutes les disciplines. Nul parent n’a été épargné par les blessures et les heurts de la vie.

Mais chaque parent a de l’amour, de la tendresse et l'un des biens les plus précieux qu’il puisse offrir à son enfant : la confiance et son intention bienveillante.